Synopsis

L’opération Cobra, nom de code de l’offensive américaine qui a permis la percée des lignes allemandes en juillet 1944, ne s’était pas racontée à cause du traumatisme qu’elle a laissé dans les esprits.

70 ans après, les survivants nous embarquent dans une chronique inouïe.

Un film de 80 minutes de Bernard Simon

COBRA LA PERCEE

de Bernard SIMON

  • 50000,00

    Objectif
  • 48820,00

    Collectés
Pourcentage de la collecte :
97.64%
Minimum amount is €5 Maximum amount is €
, France

Bernard SIMON

3 Campagnes | 0 J'aime le projet

Voir la biographie

Au sujet du créateur de la campagne

×
Bernard SIMON
, France
3Campagnes | 0J'aime le projet

Contact

Réseaux Sociaux

L’opération Cobra, nom de code de l’offensive américaine qui a permis la première percée des lignes allemandes en juillet 1944, a été racontée du point de vue militaire souvent confondue avec l'échappée vers Avranches qui a suivi.

Elle a eu lieu dans le Canton rural de Marigny à l’ouest de Saint-Lô et débute avec un «bombardement en tapis» le plus important de la Seconde Guerre Mondiale. Les populations fuyant avec chevaux, vaches et enfants seront rattrapées par les combats.

Ce film cherche à comprendre le vécu "civil" marqué par quatre années d'occupation puis l'arrivée de la guerre avec le "Débarquement" et cette "Libération" qui a tout détruit. Nous découvrons l’importance du traumatisme dans les mémoires et ces «petites histoires» longtemps enfouies qui permettent de mieux comprendre aussi ce tournant de la Bataille de Normandie".

“COBRA LA PERCÉE”, DE QUOI S’AGIT-IL ?

COBRA est le nom de code d’un évènement militaire majeur qui a eu lieu 49 jours après le débarquement du 6 juin 1944 sur les côtes normandes : l’Opération Cobra démarre avec un bombardement massif, le plus dense de la seconde guerre mondiale, suivi d’une batailles d’une rare violence qui a quasiment rayé de la carte trois petites communes rurales.

Selon les historiens, l’Opération Cobra est le tournant de la Bataille de Normandie. C’est la première « percée » des lignes allemandes à partir du 25 juillet 1944. C’est en fait le véritable point de départ de la libération de la France.

La percée de Cobra est aussi le vrai « jour J » des Normands.

Images d'archives de l'Opération Cobra

POURQUOI UN FILM SUR L’OPÉRATION COBRA ?

Ça s’est passé chez-moi et je ne le savais pas. A l’approche du 70ème anniversaire du débarquement, Roger Potier, un ancien de ma commune Marigny, a commencé à me raconter. J’ai réalisé que sa génération avait vécu des évènements exceptionnels, alors j’ai eu envie de réaliser ce film pour les enfants de nos communes.

Les anciens n’aiment pas évoquer ces souvenirs et nous qui n’avons pas vécu nous ne pouvons imaginer. Je n'ai pas connu mon grand-père. Réaliser ce film m’a rapproché de lui. Il était architecte et a participé à la reconstruction après l’Opération Cobra. J'ai découvert qu'il avait reconstruit des quartiers de Carentan, Périers et une église, celle d'Hébécrevon.

J’ai voulu montrer dans ce film tout l’intérêt de comprendre nos petites histoires.

"Cobra la percée" visages d'anciens

QUEL EST LE FIL ROUGE DU FILM ?

L’évènement militaire et la chronologie des évènements ne sont qu’une trame. En fait c’est le vécu des gens du pays qui m’intéressait surtout.

En interrogeant les gens sur l’Opération Cobra, j’ai constaté un grand besoin de compréhension et chez les plus jeunes de la surprise et beaucoup d’intérêt, mais la transmission des petites histoires ne s'était pas faite entre générations.

Nos anciens qui ont vécu le Débarquement (c’est le mot que tout le monde utilise pour la période juin/juillet 44) n’aiment pas raconter. Ils ont tout perdu et tout reconstruit, en silence, sans que nous les plus jeunes ne prenions la mesure de l’héritage qu’ils nous ont légué.

Le « fil rouge » ? Chercher à comprendre les petites histoires de nos familles en élargissant notre regard.

Photo aérienne, archive US de l'Opération Cobra

QU’EST-CE QU’ON TROUVE DANS LE FILM « COBRA LA PERCÉE » ?

Des petites histoires d’hommes et de femmes qui croisent l’histoire du « Débarquement » :

  • L’occupation allemande et la résistance dans la Manche.
  • L’arrivée de la guerre le 6 juin 1944.
  • Le bombardement des villes normandes.
  • Les mitraillages sur les routes et la population rurale au cœur des combats.
  • La fameuse « guerre des haies »
  • La ligne de front : la route Saint-Lô/Pèriers.
  • La percée de COBRA à partir du 25 juillet 1944.
  • Les archives américaines inédites.
  • L’exode des populations civiles rattrapées par les combats.
  • Le soulagement de la Libération et le retour dans les ruines.

"Mon mari et moi avons beaucoup apprécié votre documentaire, avec les vues aériennes notamment (bravo pour avoir réussi à les obtenir !!!) et surtout, les témoignages de nos “anciens”. Je conserve ce documentaire pour nos enfants." Anne

"Tout est vrai ! J'ai entendu les récits de mes parents, au moment de l'exode, j'étais dans le landau... et tout concorde. J'ai joué dans les trous de bombes, j'ai escaladé les tanks... Merci pour ce documentaire parfaitement orchestré." Lucie

"Georges Zimermann dans le film que Madame Letribot aurait voulu retrouver est originaire de mon village natal, moi-même je suis fils d'un incorporé de force alsacien tué en Léttonie. Merci ! " Jean-Claude

"Que j’ai été content de lire votre présentation de “Cobra” dans Ouest-France ... J'ai commandé aussitôt le DVD… et reçu aussitôt ! Merci. Je l’ai vu deux fois. Des témoins typés et sincères. Votre point de vue est aussi le miens : COBRA est le vrai “6 juin” pour nous !" Jean-Pierre

Affiche du film documentaire "Cobra la percée"

POURQUOI Y REVENIR MAINTENANT ?

Confronter sa petite histoire à la grande histoire n’est pas évident. Il y a beaucoup d'autocensure. Chacun a son vécu personnel, son point de vue, pourquoi fatiguer les autres avec ça ?… Mais quand on croise ces petites histoires, on est embarqué dans une chronique inouïe qui libère la mémoire et permet la transmission. C'est cette transmission qui donne sens à la grande Histoire.

C’est cette expérience que j’ai faite avec mon père qui a accepté de participer à la démarche du film. J’ai cherché à comprendre avec lui la petite histoire de mon grand-père cachée derrière le traumatisme de sa mort. L’exercice n’a pas été facile mais cela m’a permis de découvrir le bénéfice que cette démarche peut apporter. Aujourd’hui je peux dire que je connais mon grand père, que je suis fier d’être son petit fils et je me sens plus fort avec lui.

Comprendre libère du passé et donne aussi du sens à ce que nous vivons aujourd'hui.

Les témoins du film sont entrés dans cette même démarche, je n’ai rien forcé : avec la famille du résistant André Leduc à Rémilly-sur-Lozon, Raymond Feuillet de La-Chapelle-Enjuger, Bernadette Letribot d’Hébécrevon, Pierre Deshayes de Marigny… le film reste une fenêtre ouverte, il y a tellement d'histoires… J’ai voulu montrer simplement que c’est possible et nécessaire de raconter.

Roger Potier explique l'Opération Cobra aux élèves

C’est une véritable libération dont je suis témoin à chaque fois qu’un ancien me confie ses souvenirs. Écouter les anciens permet de raconter de belles histoires plutôt que de transmettre du ressentiment et des frustrations. La compréhension paisible contribue à guérir les blessures du passé. Elle comble un vide. Elle répond à nos questionnements essentiels : D'ou je viens, qui je suis, ou je vais ?

Le film est une sorte de machine à remonter le temps qui fait revivre les souvenirs de jeunesse de nos anciens, les émotions, les moments de courage et de joie, pour connecter les yeux et les esprits entre générations. Quand les gens voient ce film, ils se sentent libres et racontent.

Alors je vous invite à raconter vous aussi. Vous pouvez le faire simplement dans les commentaires ci-dessus.

Bernard Simon

Contreparties

€18 - €24

Télécharger le film dès maintenant

0 Contributeurs

€25 - €59

Commander le DVD (comprend les frais d'envoi, compter 2 à 3 jours ouvrés)

0 Contributeurs

€60 - €179

Le contenu inédit : Archives, ITV, Bonus... ( en préparation)

0 Contributeurs

€180 - €359

Vous pouvez organiser une projection publique du film (droits de diffusion) dans votre sale de cinéma, votre association, votre établissement ou votre entreprise en nous indiquant simplement la date et le lieu.

0 Contributeurs

€360 or more

Vous pouvez organiser une projection publique en présence du réalisateur. Vous convenez avec nous du lieu et de la date et nous vérifions avec vous les aspects techniques. Le voyage et l'hébergement du réalisateur sont à prévoir en plus.

7 Contributeurs

Name Donate Amount Date
Dons de particuliers 5400,00 January 01, 2017
Souscriptions du DVD 7920,00 January 01, 2017
Mairie de Marigny-le-Lozon 1000,00 January 01, 2017
Crédit Agricole (Marigny) 2500,00 January 01, 2016
Département de la Manche 5000,00 January 01, 2016
Association des Anciens Combattants du Canton de Marigny 7000,00 January 01, 2016
Communauté de communes de Marigny 20000,00 January 01, 2016

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “COBRA LA PERCEE”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *